Le produit a bien été ajouté à votre panier

Continuer Commander

c’est sans doute parce que vous voulez savoir ce que l’on fait, pourquoi on le fait, ou peut-être nous laisser vous dévoiler qui nous sommes, histoire de boucler la boucle.

Nous allons essayer de faire simple.

Chez Tochu-De, le principe est clair : offrir de la poésie et de la couleur pour accompagner le quotidien des femmes.

Concrètement, on essaie de proposer des bijoux élégants, durables et accessibles. Et pour ça, notre principal atout est l’impression 3D. Ce procédé nous permet de gagner du temps à la fabrication de nos œuvres, proposer des prix plus abordables que si elles avaient été réalisées de façon traditionnelle, et ainsi mettre l’accent sur ce qui compte pour nous: la conception, la coloration, la qualité et le service.

Pourquoi fait-on cela?

Plus personne n’a de doute sur le fait que la consommation frénétique actuelle, liée à une production de masse mondialisée, nous mène droit au mur !

Nous devons aujourd’hui nous poser les vraies questions concernant notre rapport à l’objet, repenser notre manière d’acquérir et réfléchir à ce que nous achetons.

Mais plutôt que de rester spectateur, on préfère se concentrer sur ce que l’on peut faire de mieux.

Et donc, c’est enclencher, avec les nouvelles technologies, la prochaine révolution dans le secteur de la création.

Selon nous, voilà à quoi devra ressembler cette nouvelle façon de concevoir.

-A mi-chemin entre le numérique et l’artisanat.

L’image traditionnelle de l’artisan évolue et se modernise. Internet, et plus largement le numérique, ont changé la donne. Quel que soit le secteur, le numérique modifie la façon de consommer, de créer, de produire, de vendre, de s’informer.

 

Désormais, travailler sans le numérique devient difficile, compliqué, voire risqué !

Face à ce nouvel environnement où se mêlent artisanat et nouvelles technologies, nous avons créé notre marque Tochu-De, signifiant littéralement à « mi-chemin » en japonais.

-Un bijou, une histoire.

Tels des mots, les bijoux sont une histoire, un poème.

Ce qui fait naître la poésie est un mystère, une couleur, une forme, une sensation, une matière.

Derrière chacune de nos créations, nous exprimons notre sensibilité et essayons au mieux de partager notre vision des bijoux et accessoires.

-Une production raisonnée et raisonnable.

Pour limiter notre impact environnemental, nous avons choisi l’impression 3D par frittage de poudre afin de consommer uniquement ce dont nous avons besoin.

Ainsi dans notre processus créatif, nous contrôlons la consommation afin d’éviter tout gaspillage et favoriser le recyclage.

On se présente,

Tochu-De, c’est d’abord un couple unis par les liens du mariage! On se prend en photo pas forcément par égocentrisme, mais pour partager et échanger tous ces moments de bonheur !

On n’est pas très vieux, ni très jeunes et on est plutôt sympas (sauf Loïc par moment !). Notre atelier se situe entre Rambouillet et Chartres, à la campagne !

Avant la création de Tochu-De,

Karelle était acheteuse/chef de produit dans une centrale d’achat de prêt-à-porter, puis styliste freelance avec un goût prononcé pour la couleur et les matières !

Loïc a fait des études d’architecte d’intérieur. Il s’est ensuite tourné vers le design, le modelage numérique et se découvre une vraie passion pour l’impression 3D !

En 2013 c’est le déclic, après un salon sur le numérique et la lecture du livre « Makers », Loïc en déduit qu’une vraie révolution industrielle est en marche !

Depuis, voilà ce que l’on entreprend.

Notre but, dès le premier jour, nous rendre utiles en donnant plus de sens à vos bijoux.

Et être utile, c’est servir des gens. C’est-à-dire vous !

C’est également accompagner l’artisanat dans une réflexion innovante, nous passons une grande partie de notre temps ensemble à penser, vivre et explorer les gestes créateurs pour construire le monde d’aujourd’hui et inventer celui de demain.

L’annonce d’une nouvelle ère, à la fois technique, spirituelle et écologique, envoie de nouveaux signaux qui convergent vers la volonté de préserver, de renouveler les traditions manuelles et artisanales, centrées sur l’expérimentation et l’utilisation novatrice des matériaux et de la technologie.

 

Un travail de longue haleine !

La phase de création de chaque bijou se fait à travers la recherche de formes et de croquis.

 

L’esquisse se veut épurée, ici on prend le temps pour imaginer nos collections, nous voulons allier efficacité et élégance, sans apporter de bling bling, ni glamour ostentatoire, sans survendre le produit, mais plutôt en racontant une histoire, en plongeant la femme dans un univers, en la faisant rêver

 

Le design a besoin d’être poétique, et apporter de l’émotion.

 

Nos bijoux reflètent nos vies, nos expériences nos coups de cœur, nos inspirations, et lorsque nous sommes satisfaits, nous passons au côté plus technique où Loïc modélise les pièces sur un logiciel 3D pour ensuite lancer les prototypes sur son imprimante qui s’appelle « Lisa »

 

On prend du temps (encore) pour valider nos modèles en examinant au plus près la lumière, la beauté du geste, la finesse de la matière, le souci du détail, la qualité et la résistance.

Karelle et les enfants servent même de cobayes pour tester nos créations !

Ensuite le bijou passe entre les mains de Karelle qui apporte avec son pinceau la touche finale et primordiale de la couleur, transmettant ainsi la singularité même des bijoux Tochu-De.

 

Le choix d’une matière, et d’une conscience écologique.

 

C’est sans doute la partie la plus technique…

Dans le secteur de la joaillerie, le procédé de fabrication additive a de nombreux avantages, surtout en termes de créativité où elle permet de concevoir des formes complexes impossibles à obtenir via des méthodes d’artisanat classiques.

Ce qui se prête le mieux à notre travail s’avère être l’impression par frittage de poudre de nylon sur des machines (SLS). Nous avons constaté que sa porosité permettait des effets de teintures incroyables.

De plus, en couche très fine, il laisse passer la lumière. Sa solidité, sa légèreté et son élasticité en font un matériau idéal pour les bijoux.

Et c’est là que ça devient compliqué…

Outre les qualités physiques de la matière, le vrai avantage réside dans le processus de fabrication additive.

Le frittage sélectif par laser permet d’imprimer des objets fonctionnels sans recourir à un liant intermédiaire ou à une éventuelle étape d’assemblage.

Avant l’impression, l’objet est conçu à partir d’un logiciel de CAO pour être envoyé à l’imprimante au format numérique.

Ensuite, l’impression se fait couche par couche, et grâce à la température générée par le laser, celui-ci provoque le frittage puis la consolidation de la poudre.

Les étapes sont répétées jusqu’à obtenir la pièce solide en 3D identique au fichier CAO d’origine.

Après impression, les pièces sont complètement enveloppées dans la poudre non fusionnée, cette dernière pouvant être récupérée, recyclée et réutilisée pour une autre impression.

Par la suite les pièces sont extraites du bac, nettoyées et prêtes à être utilisées.

Donc,

Pour limiter son impact environnemental, la seule et véritable action à mener est de parvenir à utiliser le moins de matière possible !

Notre production se révèle raisonnée et raisonnable, maîtrisant un savoir-faire intégrant une économie du geste et de la matière.

Ainsi dans notre processus créatif, nous contrôlons la consommation afin d’éviter tout gaspillage et favorisant la récupération et le recyclage.

C’est pourquoi nous avons choisi l’impression 3D par frittage de poudre afin de consommer uniquement ce dont nous avons besoin. Voilà !

Nous travaillons avec des imprimeurs professionnels, français et européens plusieurs fois dans l’année, de manière à gérer notre stock au plus près de la demande et minimiser nos coûts et notre impact carbone !

 

On avance, on avance…

Jours après jours on avance, en écoutant vos remarques, vos envies, prenant en compte vos questions, en espérant répondre au plus près à vos attentes.

Merci d’avoir lu ce « petit résumé… » et si vous voulez suivre ce que l’on fait, le plus simple est de s’inscrire juste en dessous.

On espère vous revoir vite.

A bientôt

Karelle & Loïc